À propos de Kasteel (château) Groeneveld

La période pendant laquelle j’ai été  directeur du Kasteel Groeneveld à Baarn, de 1999 à 2007, j’ai considéré comme le point culminant de ma carrière. Dans ce «centre national de la forêt, de la nature et du paysage” je pouvais montrer mon amour pour le paysage et l’art à bien des égards.
Kasteel Groeneveld faisait partie du ministère de l’Agriculture, de la Nature et de la Qualité Alimentaire. J’ai développé un concept pour le château avec la mission  “Kasteel Groeneveld veut atteindre les gens afin qu’ils se sentent responsables pour le paysage et  la nature.” Dans ce concept, nous étions à la recherche d’une dialogue entre la politique, la science, l’art et la société. Nous avons développé des expositions, des débats, des conférences, des programmes éducatifs, des événements, etc. avec l’objectif de créer l’engagement pour les défis majeurs aux Pays-Bas dans l’élaboration et la gestion de son espace.


Dès 1999 nous avons édité le ‘Groeneveld Journal sur le marché. Dans ce magazine, publié trois à quatre fois par an, nous avons parlé des concepts, expositions et débats. Aussi la lecture annuelle apparaissait intégralement dans le Groeneveld Journal. Pour ce magazine j’ai écrit les préfaces et de temps en temps un essai. La préface du Journal Groeneveld du printemps 2006 donne une bonne image de mon amour pour la France.

Schermafbeelding 2013-06-27 om 14.26.47 Schermafbeelding 2013-07-09 om 10.29.07


En 2006, avec Hank Kune, le père spirituel du concept de Future Centre aux Pays-Bas, j’ai écrit un chapitre pour le livre ‘Fysica van samenwerking II – krachtenfusie in de inrichting van Nederland’ (Physique de coopération II – Concentration de puissance sur l’aménagement des Pays-Bas). Dans ce livre, produit par le Service National des Ponts et Chaussées, l’accent était posé sur les nouvelles formes de coopération dans le but de mieux faire face aux épreuves majeures de la société néerlandaise. Notre contribution a été intitulé ‘Oorden van verbinding – Kasteel Groeneveld als voorbeeld’ (Resorts de connexion – Kasteel Groeneveld comme un exemple). C’est un bon résumé de ce que j’avais en tête durant l’époque de Groeneveld.

Schermafbeelding-2013-06-26-om-10.23.07-212x300


En Novembre 2006, j’ai pris ma retraite comme directeur de Kasteel Groeneveld avec une installation intitulée ‘Drie vragen van Gauguin –  een beschouwing van Sim Visser op Kasteel Groeneveld als ‘oord van verbinding’ (Trois questions de Gauguin – le réflexion de Sim Visser sur Kasteel Groeneveld comme «lieu de connexion”). Dans cette installation, j’ai imaginé les idées de l’essai que j’ai écrit avec Hank Kune. Il se concentre sur trois questions de Gauguin qu’il a utilisé pour sa grande toile de 1897: D’où venons-nous? Que sommes-nous? Où allons-nous?

Schermafbeelding-2013-06-26-om-10.44.42-212x300

Top